Publié le Laisser un commentaire

Thérapie craniosacrale biodynamique

La thérapie craniosacrale biodynamique est une thérapie douce, en effet, il n’y a ni manipulations ni craquements, seulement un toucher du thérapeute sur la personne allongée habillée sur une table de massage. La thérapie craniosacrale a l’avantage de bénéficier aux nouveaux-nés et aux personnes âgées. Cette thérapie se base sur le liquide céphalorachidien dans lequel baignent le cerveau et la moelle épinière. C’est une méthode qui prend en compte le corps dans sa globalité et l’oriente vers la santé inhérente en favorisant l’autorégulation et les forces d’auto guérison. La thérapie permet au système de se détendre et de ralentir, ainsi il trouve un nouvel équilibre.

La TCSB est efficace dans bien des problèmes, suite à un accident, une maladie ou une opération, en cas de traumatisme par projection comme pour le coup du lapin, mais aussi simplement pour une plus grande mobilité, en cas de diverses douleurs ( dorsales, de têtes, etc.), dans des situations de vies difficiles, pendant la grossesse et après la naissance, lors de troubles du sommeil ou en cas d’angoisses, pour renforcer le système immunitaire ( allergies) et aussi en cas d’épuisement, et de burn out. Tout cela en fait au niveau physique, émotionnel et social.

Les fondements de la thérapie craniosacrale :

C’est le Dr. Andrew Taylor Still (1873-1954) qui est le premier à reconnaitre l’importance primordiale du liquide céphalo-rachidien. Le Dr. William Garner Sutherland (1873-1954), élève du Dr. Still, prend conscience des mouvements rythmique du crâne. C’est l’ostéopathe et chercheur américain John Upledger qui utilise pour la première fois le terme de thérapie craniosacrale ou cranio sacrale, mot composé pour crâne et sacrum ( bas de la colonne vertébrale), il fait connaitre cette méthode au grand public.

Actuellement, cette thérapie est pratiquée avec succès dans le monde entier.